#ChallengeAZ : D comme Dans la famille

Après avoir vu la situation familiale au moment de sa naissance et son environnement tout au long de sa jeunesse, je vais essayé de définir son entourage familial. La liste ne sera sûrement pas complète mais elle donnera une bonne idée des liens avec sa famille.

La fratrie

Lors de sa naissance, Claude était le 4ème enfant de la fratrie. Il existe un doute sur qui est l’ainé entre Blaise qui est né le 9 octobre 1827 comme on le voit sur son acte de naissance et Catherine, pour laquelle je ne trouve aucun acte de naissance mais qui est dite née le 12 août 1827 sur son acte de mariage . Difficile d’avoir deux enfants à 2 mois d’intervalle. La naissance du 3ème enfants Mathieu, le 13 juin 1831 peut nous donner une explication. Il y a 4 ans entre la naissance de Blaise et celle de Mathieu. On peut penser que Catherine est née entre ses deux frères. La fiabilité des déclarations de naissance, à cette époque, est quelques fois bien fragile. Entre les parents qui oubliaient, volontairement ou non, de déclarer en mairie l’arrivée de leur enfant, le père qui croisait le maire en chemin et ne se déplacer pas jusqu’à la mairie avec charge au maire de se souvenir de qui lui avait déclaré quoi… les sources d’erreur sont nombreuses. Pour avoir la réponse, il faudra rendre visite à la cure de Saint-Ferréol d’Auroure pour trouver l’acte de baptème de Catherine voire de Blaise.

Concernant Blaise, il est vraisemblable que Claude n’en a jamais entendu parler car son frère est mort le 29 mars 1831, 2 ans avant sa  naissance. Au décès de Blaise, Marie Bergognon est enceinte de Mathieu, ce dernier même s’il n’était pas né, a dû ressentir la tristesse de sa mère. La science a démontré que lors d’une situation de stress, le corps sécrète des hormones et que si une femme est enceinte son bébé va être imprégné par ces hormones. Souvent dans les familles, on ne parlait pas des enfants morts en bas âge.

Après Claude, quatre enfants du couple de Claude Samuel « père » et de Marie Bergognon, verront le jour. Joseph né le 10 février 1836, Jean né le 16 avril 1840 qui n’aura vécu que 9 jours et décèdera le 25 avril, Catherine née le 13 juin 1841 et Marie née le 4 janvier 1844.Tous les enfants du couple sont nés à Cubrisoles.

C’est donc avec 5 frères et soeurs que Claude va grandir.

 

Cubrisoles et le Rochain…

Dans son village de naissance, la famille est très présente. Il y a :

  • Claude Bergognon, oncle maternel qui a épousé Catherine Samuel, tante maternelle. Ils ont eu 9 enfants dont 6 que Claude a connu.
  • Marcellin Bergognon, oncle maternel et son épouse Anne Valadier, ils ont eu 5 enfants. Claude a sûrement dû être affecté par le décès de 2 de ses cousins à 4 mois d’intervalle, Jean à l’âge de 9 ans le 11 avril 1844 et autre Jean à l’âge de 6 ans le 4 août 1844. Claude avait 10 ans.

Mais ce n’est pas tout. Les Bayon sont aussi des cousins.

  • François Bayon est le fils de Jacques Bayon . La mère de Jacques est Elisabeth Bergognon, sœur de l’arrière grand-père de Claude, Joseph Bergognon.
  • Jean Bayon qui vit avec son fils Jean et sa belle-fille Françoise Deville, est lui aussi un fils à Elisabeth.

Sur les 8 familles qui vivent à Cubrisoles, 5 sont des descendants de Jean Bergognon et Elisabeth Rey.

Lieux vie Claude Samuel

Carte IGN via Géoportail.gouv.fr

Dans le village voisin du Rochain, situé au nord à 2 km, on retrouve 2 sœurs de la mère de Claude :

  • Catherine épouse de Jean-Baptiste Petit qui a eu 9 enfants dont 6 que Claude a connu.
  • Anne épouse de Jean Peyrard qui a eu 12 enfants dont 11 que Claude a connu.

Il y a aussi Pierre Bergognon, frère à Jean-Baptiste, grand père de Claude, époux de Catherine Cuerq et plusieurs de ses enfants qui vivront à l’age adulte au Rochain.

Toujours du côté de sa mère, la grand-mère de Claude, Magdeleine Mounier avait eu de son deuxième mariage avec Denis Pêtre, un fils Pierre qui habite non loin de Cubrisoles, à la Grange du Bois (Saint-Didier-en-Velay) à l’est sur la carte. Ce dernier a épousé Anne Bergognon la fille de Pierre Bergognon, grand-oncle de Claude. Pierre Pêtre se retrouve veuf en 1838 et en 1845, il épouse Marie Jeanne Rullière en présence de son demi-frère Claude Bergognon et de son neveu Marcellin (fils de Claude). Denis Pêtre lui habitera la Scie de Boutte lieu-dit voisin de la Grange du Bois. Claude Samuel a sûrement dû le connaitre.

 

Du côté des Samuel, Claude, en dehors de Catherine, citée ci-dessus, a connu au moins les deux plus jeunes des frères de son père :

  • Blaise (n°3) époux de Marie Déléage qui a eu 2 enfants et habitait au sud de Cubrisoles à Gaudon (environ à 2 km)(Saint-Didier-en-Velay)
  • Jean époux de Jeanne Séraphine Garnier, père de 7 enfants, qui habitait d’abord à Firminy (Loire) puis à Saint-Étienne (Loire), garda des liens avec son frère et sa sœur de Cubrisoles, confiant un de ses fils, Joseph (1845) en nourrice à sa sœur Catherine.

Un autre de ses oncles était proche, c’est Mathieu qui accompagne son frère Claude « père » pour déclarer la naissance de Claude et qui habitait à Auroure, village au nord de Cubrisoles

Pour les autres, aucune certitude, surtout pour ses 2 oncles Blaise (n°2) et Joseph qui habitaient Saint-Étienne. On ne saura jamais s’il a connu son cousin André Samuel qui deviendra maire du Chambon-Feugerolles et qui sera à l’origine du quartier Samuel dans cette même commune.

 

Publicités

3 réflexions sur “#ChallengeAZ : D comme Dans la famille

  1. Définir une famille entière n’est pas facile et cela se voit.
    Les détails concernant les différents membres d’une famille sont assez difficiles à rassembler à ce que je vois.
    Le travail que vous avez effectué dans le rassemblement des informations est vraiment admirable.

    J'aime

    • Désolé de n’avoir pas répondu avant, votre message s’est retrouvé dans les commentaires indésirables (une mauvaise manipulation de ma part ?). De plus en plus dans mes recherches, je me concentre sur la famille au sens large en recherchant des cousins de plus en plus éloignés.
      Merci pour votre message

      J'aime

  2. Pingback: #ChallengeAZ : Bilan 2016 | Les vieux de mon arbre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s