#ChallengeAZ : Q comme Qu’est devenu Claude Samuel en juillet 1859 ?

Claude Samuel se trouve t-il sur les routes lombardes en ce mois de juillet 1859 ?

Depuis début mai 1859, la France porte secours à son allié, le royaume de Sardaigne contre l’ennemi autrichien. Dans l’armée française et plus précisément dans le 1er corps d’armée, on retrouve 3 bataillons du 98ème régiment d’infanterie de ligne auquel appartient Claude Samuel. Des informations montrent la présence de Claude en Italie, mais…

 

Campagne d’Italie

Depuis quelques années, le comte de Cavour, ministre du Royaume sarde, s’est rapproché de la France et de l’Angleterre. Dans cette optique, il enverra des troupes pendant la guerre de Crimée pour accompagner ses nouveaux alliés.

Le 21 juillet 1858, Napoléon III et Cavour se rencontrent à Plombières, pour définir le soutien des français en cas d’agression de l’armée autrichienne contre les sardes. Cette alliance sera officialisée en janvier 1859 dans le traité de Turin. En contrepartie, la France récupèrera le comté de Nice et le duché de Savoie.

Après de multiples provocations des sardes, le 29 avril 1859, les autrichiens entrent dans le Piémont, ce qui déclenche l’intervention de la France. Le conflit va durer plus de 2 mois avec des batailles qui vont rester dans l’histoire : Montebello, Palestro, Turbigo, Magenta, Melegnano et la sanglante bataille de Solferino.

Le 8 juillet, un accord entre les français et les autrichiens permet la suspension des hostilités et le 12 juillet, l’armistice de Villafranca est signée au grand mécontentement de l’armée sarde, le roi Victor Emmanuel n’ayant pas été consulté.

Napoléon III a reculé devant le mécontentement des autres nations européennes. Il assure pourtant au roi Victor Emmanuel, de son soutien. Il continuera à œuvrer pour l’unification de l’Italie, suspendant provisoirement l’annexion de la Savoie et de Nice.

Le 10 novembre 1859, la paix est définitivement signée avec le traité de Zurich. L’année 1860 verra l’annexion de nombreuses provinces au Royaume de Sardaigne permettant la création de l’Italie.

 

Claude Samuel et l’Italie

Sur son diplôme de libération, est noté la participation de Claude à la campagne d’Italie du 9 juillet au 29 août 1859.

004

Collection personnelle

Comme dit précédemment, le 8 juillet, un cessez-le-feu a été décrété et le 12 du même mois, l’armistice est signée. Le bataillon de Claude Samuel a-t-il pris la direction de l’Italie avec l’arrêt des combats ? Pour la date du 29 août, à quoi correspond-elle puisque l’armée française a pris le chemin du retour en France depuis le 23 juillet à l’exception de cinq divisions d’infanterie et de deux brigades de cavalerie ? Concernant le 98ème régiment d’infanterie de ligne, ses soldats ne seront pas affectés à cette armée d’occupation et comme les autres régiments, ils prendront la route le 23 juillet.

Claude Samuel semble en France le 22 juin 1859 grâce à son carnet militaire, on apprend qu’il reçoit, ce jour là, une paire de souliers.
Le 30 juin, il reçoit sa solde de 56 journées, puis le 4 juillet, une autre de 4 journées.

010

Collection personnelle

 

D’après ces dates, il n’a pu participer aux différents combats de ce conflit.

Le 28 septembre 1859, toujours sur ce carnet, est notée, une solde augmentée de 10 à 15 centimes de 51 journées qui correspond bien à la durée de participation de Claude à la campagne d’Italie.

Suite à la sanglante bataille de Solférino, le 24 juin 1859, les armées, française et autrichienne, ont perdu de nombreux soldats. Napoléon III apprend que l’Autriche a rassemblé 250.000 hommes en réserve et il doit prévoir, lui aussi, de renforcer ses troupes. Le bataillon de Claude Samuel doit faire parti de ces renforts.

Claude n’a dû rester que quelques jours en Italie, avant de prendre le chemin du retour.D’après les notes de Mathieu Rodier du 84ème régiment d’infanterie de ligne appartenant comme le 98ème au premier corps d’armée et de Charles Joliet attaché à la trésorerie de l’armée française du premier corps d’armée, on connait un peu plus les détails du trajet de retour.

  • 21 juillet 1859 : Les troupes se trouvent à Brescia.
  • 24 juillet : Arrivée à Chiari, la musique militaire donne un concert sur la place.
  • 25 juillet départ pour Milan en passant par Gorgonzola.
  • du 29 juillet au 2 août : séjour dans la ville de Milan. Si Mathieu Rodier dit partir le 2 août, Charles Joliet dit rester jusqu’au 13 août.
  • 2 août : départ en train pour la ville de Suse avec un arrêt de 4 heures à Turin.
  • 4 août : escalade difficile du Mont-Cenis.

Vinoy_franchissant_le_Mont_Cenis

  • 6 août : Modane
  • 7 août : Saint-Jean-de-Maurienne
  • 8 août : Transfert par les chemins de fer jusque dans la région parisienne.
  • 14 août : Après un séjour dans la région parisienne. Le régiment défile dans les rues de Paris et au pied de la colonne Vendôme où se trouve Napoléon III.
fusiliers 1859

« Magenta et Solferino (1859) » de Raymond Bourgerie

  • Après le 20 août, le régiment rentre à son casernement.

Le parcours de Claude Samuel a dû être sensiblement le même avec un retour à la caserne le 29 août comme indiqué sur son diplôme de libération.

Pour cette campagne, Claude a reçu une médaille comme l’atteste le diplôme assurant sa présence dans ce conflit.

italie1859ar

005

Collection personnelle

 

Henri Dunant

Le champs de bataille de Solferino est un vrai carnage. Près de 40.000 hommes y sont morts ou blessés. Ces derniers ne reçoivent pas ou peu de soutien. Les services sanitaires sont dépassés par l’ampleur de la tâche et leurs moyens pour soigner ou nourrir les blessés sont faibles.

À Castiglione, Henri Dunant assiste à l’horreur de tous ces hommes souffrants qui remplissent l’église, l’école et même la rue. Certains sont accueillis chez les habitants de la commune. Pendant plusieurs jours, il va s’investir personnellement et financièrement auprès des infirmières et des blessés et apporter toute l’aide nécessaire.

Cet événement va le marquer à vie et dans les années suivantes, il va créé une organisation de secours, neutre  qui sera le « comité international de secours aux militaires blessés ». En 1876, ce comité deviendra le « comité international de la Croix-Rouge ».

 

Publicités

3 réflexions sur “#ChallengeAZ : Q comme Qu’est devenu Claude Samuel en juillet 1859 ?

  1. Pingback: #ChallengeAZ : Bilan 2016 | Les vieux de mon arbre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s