#ChallengeAZ : D comme Domaines et métayage

Une des particularités du Bourbonnais est son nombre important de grands propriétaires terriens et de métayers qui leur louaient leurs terres.
À la fin du XIXe siècle, l’Allier s’impose comme l’un des départements les plus marqué, en France, par l’emprise de la grande propriété foncière :  terrains de plus de 100 hectares. Ces propriétés représente plus de 40% de la superficie agricole dans le Bourbonnais.

grandes propriétés

Tiré du livre « Les châteaux dans le bocage Bourbonnais » de J.L. Etien

En 1856, l’Allier est le département qui compte le plus de métayers, 40% de la population agricole contre 7% dans l’ensemble de la France.

Cette répartition n’est pas égale dans tout le département. Celui-ci peut être coupé en 2 avec au nord, une part important de grandes propriétés allant jusqu’à 80% d’occupation du territoire d’une commune, alors qu’au sud, il y a une multiplication de petits fiefs. À Bayet, les côtes dépassants les 100 hectares représentent 32%, ce qui n’est pas négligeable.

Cette particularité fait que le métayage Bourbonnais est la référence dans l’étude du métayage en France.

 

Origines et mise en place du métayage

Il existe plusieurs origines à cette situation. Elles varient en fonction de la position sociale et des époques.

Pour les nobles, même si les difficultés financières avaient commencé à apparaitre avant, les épidémies et la guerre de cent ans sont un amplificateur, qui va pousser les seigneurs Bourbonnais ruinés à vendre leur terre.

Pour une partie de la population rurale propriétaire de leurs terres, les épidémies, les mauvaises récoltes et les impôts auront raison d’eux et ils seront, eux aussi, obligés de vendre leurs biens.

Cette situation va permettre l’émergence de nouveaux possédants venant de la bourgeoisie. Ils n’habitent pas forcément leurs domaines et pour pouvoir cultiver leurs terres, ils vont faire appel à la main d’œuvre chez ces anciens possédants, qui n’ont plus maintenant que leurs bras et leur savoir faire à proposer en échange. Ils deviennent de fait métayers.

Le propriétaire qui n’est pas sur place va s’appuyer sur un homme pour s’occuper de son domaine, c’est le marchand-fermier ou fermier général. Ce dernier va gérer les métayers et faire appliquer les contrats signés entre les deux parties.

Le propriétaire fournit le logement, un jardin, les terres, un cheptel,les engrais… pendant que le métayer donnera en contre-partie la moitié de sa production. Certaines clauses peuvent ajouter une redevance en nature (lait, beurre, œufs…) ou/et en argent. Le métayer apporte aussi ses instruments de culture.
L’entrée dans le domaine se fait toujours le 11 novembre à 12h et ce jour est utilisé à l’estimation du cheptel, des pommes de terre, betteraves… par des experts et aussi à un état des lieux du logement et des terres.

 

Domaine de Châtelus : la famille de Grouchy

On retrouve la trace du Châtelus au milieu du XVe siècle où Jean de Chastellus est dit écuyer et seigneur dudit lieu de Chastellus.
Cette propriété va au cours des siècles changer plusieurs fois de propriétaire d’abord la famille Lespicier puis vers 1662, il vend ses terres à Jacques Dorat qui est issu d’une famille originaire du Limousin dont le vrai nom est Dinematin. Son grand-père, Pierre Dinematin, est le frère d’un célèbre poète royal Jehan Dorat. Devant le succès de ce dernier, Pierre adoptera à son tour le surnom de son frère.
Le domaine resta pendant 160 ans et 5 générations dans la famille Dorat.

Vers 1822, le domaine fût vendu à Alphonse Frédéric Emmanuel, Conte de Grouchy. Ce grand militaire, général de division et grand officier de la légion d’honneur, est le fils de Emmanuel de Grouchy nommé Maréchal de France par Napoléon en 1815. Il participa à de nombreuses campagnes napoléoniennes dont la bataille de Waterloo.
Devant, l’absence d’ordre sur ce champ de bataille, il restera en retrait et son absence coûtera vraisemblablement la défaite de Waterloo.

Alphonse remplira plusieurs fonctions politiques dans le département de l’Allier dont celui de conseiller général puis de député. Il restera fidèle à Bayet pendant quelques années, on le retrouve cité dans le recensement de population de 1836 et il participera à l’administration de la commune de 1830 à 1840 comme conseiller municipal.

Vers 1835, il fît construire sur le domaine, un élégant pavillon de maîtres. La famille de Grouchy conservera le domaine jusqu’en 1910.

Chatelus.jpg

Domaine de Châtelus, Google Maps

En haut, à gauche, on aperçoit une passerelle qui passe au dessus de la Sioule, nommée « la planche rouge » en souvenir à un accident qui coûta trois doigts à Alphonse de Grouchy.

 

La famille Bonnamour

La famille Bonnamour apparait sur les recensements de population de 1856 à 1896 comme étant sur les terres de Châtelus, mais comme on l’a vu pour la naissance de François, ses parents habitaient le domaine du Bois, qui ne semble pas appartenir à la propriété des de Grouchy. Ce domaine se trouve accolé à celui de Châtelus et au moulin d’Entremiole qui appartenait aussi aux de Grouchy.

De plus sur les recensements de population les membres de la famille de François sont désignés non pas comme métayers mais comme fermiers. Sont-ils pour autant propriétaire de leurs terres ? Il me faudra faire d’autres recherches aux archives départementales pour avoir la réponse.

Si François n’était pas directement concerné par le métayage, il a connu cette pratique, surtout que dans ses ancêtres Bonnamour, on retrouve un marchand-fermier et au moins un  métayer. Il a aussi forcément entendu parler de la famille de Grouchy et les a peut-être rencontré.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s