#ChallengeAZ : U comme Union avec une fille-mère

Claude Samuel a épousé le 16 juin 1869, Marie Louise Barret qui à cette date était déjà mère d’une petite fille. Marie est née le 11 février 1866 chez son grand père Étienne Barret à la Rullière, Saint-Didier-la-Seauve. La déclaration de cette naissance, en l’absence d’un père, est faite par Caroline Lefèvre, qui est la sage-femme qui a accouché Marie Louise. Comment cette situation a-t-elle été vécu par les deux familles ?

Naissance Marie Barret
Lire la suite

#ChallengeAZ : T comme Triste mariage

En cette année 1869, Claude Samuel a 35 ans. Il est avec sa petite sœur Marie, 25 ans, les deux derniers enfants du couple Claude Samuel « père » et Marie Bergognon, à ne pas être mariés.

Pour Marie, on a vu qu’elle est tombée enceinte au début du mois de janvier de cette année et qu’elle vivra avec le père de son enfant, avant de se marier en cachette, l’année suivante à Saint-Étienne.

Pour Claude, il est étonnant de voir qu’il n’est toujours pas marié à 35 ans. Quelle est la raison ou quelles sont les raisons de ce mariage tardif ? Lire la suite

#ChallengeAZ : S comme Situation au retour

18 janvier 1860, ça fait environ trois mois que Claude Samuel a reçu la lettre de sa mère. Le congé qu’il a demandé se transforme en une libération provisoire. Il peut, enfin, rentrer après des siens.

Le 27 janvier 1860, le conseil d’administration du 98ème régiment d’infanterie de ligne, composé du colonel, qui préside ce conseil, d’un major, du trésorier, de l’officier d’habillement, d’un capitaine et de deux chefs de bataillon, accorde un certificat de bonne conduite à Claude Samuel. Sur ce document, est mentionné qu’il ne présente aucune infirmité apparente ou cachée. Lire la suite

#ChallengeAZ : R comme Recevoir des nouvelles

Le service militaire dans ce milieu du 19ème siècle est très long, 7 ans.  Le soldat est coupé de sa famille pendant de longues périodes. Les permissions, pour rentrer chez lui, sont peu fréquentes et se déplacer en traversant toute la France devient une vraie expédition. Les trajets se font à pied et si les moyens le permettent en diligence ou on l’a vu en train.

À l’époque, pas d’internet ou de téléphone pour prendre des nouvelles. Seules les lettres sont le moyen de rester en contact. La difficulté, c’est que de nombreuses personnes ne savent ni lire, ni écrire. Comme on l’a vu à la lettre I, Claude Samuel et les siens semblaient ne pas avoir ces connaissances de base. Était-il quand même en contact avec sa famille ? Lire la suite

#ChallengeAZ : Q comme Qu’est devenu Claude Samuel en juillet 1859 ?

Claude Samuel se trouve t-il sur les routes lombardes en ce mois de juillet 1859 ?

Depuis début mai 1859, la France porte secours à son allié, le royaume de Sardaigne contre l’ennemi autrichien. Dans l’armée française et plus précisément dans le 1er corps d’armée, on retrouve 3 bataillons du 98ème régiment d’infanterie de ligne auquel appartient Claude Samuel. Des informations montrent la présence de Claude en Italie, mais… Lire la suite

#ChallengeAZ : P comme Pas de service pour Joseph ?

Dimanche 15 février 1857, Claude Samuel qui est toujours soldat au 98ème régiment d’infanterie de ligne est en permission temporaire à Saint-Ferréol d’Auroure. Marie Bergognon, sa mère et ses enfants vont bientôt donner une messe pour le premier anniversaire du décès de Claude Samuel « père ».

Le maire, lui, rédige un courrier concernant Joseph Samuel, le jeune frère de Claude.

Joseph est né le 10 février 1836. Cette année, il doit se rendre à Saint-Didier-la-Seauve devant le conseil de révision de la classe 1856. Il a la possibilité d’être exempté du service militaire grâce à la présence de Claude sous les drapeaux. Lire la suite

#ChallengeAZ : O comme Obsèques lointaines

Il y a des moments difficiles dans la vie d’un homme, à commencer par le décès de ses parents. Claude Samuel va avoir la douleur de perdre son père alors qu’il se trouve encore à l’armée. Pour lui, la guerre de Crimée est fini depuis six mois.Après dix mois passés hors de France auxquels se rajoutent les quatre mois de formation du soldat, Claude a sûrement dû bénéficier d’une période de permission où il a pu rentrer à Cubrisoles pour revoir sa famille.

Pour le décès de son père, on peut se poser des questions. Quand a-t-il appris ce décès ? A-t-il pu avoir une permission pour rentrer chez lui et retrouver le soutien de sa famille ? De combien de jours était cette permission ? Lire la suite