Jean Baugy dans l’enfer de Verdun

Jean Baugy,  mon arrière grand-père (sosa 14) est né le 7 avril 1881 à Montoldre (Allier). Il est le plus jeune des enfants de François Baugy (1839-1922) et de Anne Bertelier (1846-1938).

pere de maminette

Jean Baugy

 

En 1901, le registre des matricules nous apprend qu’il est cultivateur à Saint Pourçain sur Sioule (Allier). Il mesure 1,68 m, a les yeux noirs et possède un niveau d’instruction primaire plus développé (il sait, notamment, lire, écrire et compter)

Le 16 novembre 1902, il est incorporé au 9ème régiment de dragons.

012

Jean Baugy

 

Il sera libéré le 23 septembre 1905 avec un certificat de bonne conduite.

En décembre 1905, il s’installera à Bayet (Allier) au lieu-dit de la Caudre avec ses parents.

Il participera à 2 périodes d’exercices. La première avec le 31ème régiment de dragons d’Epernay, du 4 au 26 novembre 1909 et la deuxième avec le 36ème régiment d’artillerie à Caen du 9 au 25 novembre 1911. Lire la suite

Publicités

Enfoncer des portes ouvertes…

Il y a quelques semaines, en lisant le site internet du journal « Le Progrès », un article m’interpelle. Un accident, une voiture s’encastre dans une maison sur la route reliant Grazac à Sainte Sigolène en Haute-Loire. En ouvrant le lien, je reconnais immédiatement la maison. Un rapide coup d’œil à l’article confirme ce que je pensais, il s’agit bien de la descente de Vaubarlet.

Quelques jours plus tard, sur la gazette des ancêtres, je vois que le généathème de mai 2014 propose de parler de la seconde guerre mondiale. Le lien entre ces 2 articles mon grand-père Denis Samuel qui aurait eu 100 ans cette année. Quoi de mieux pour commencer ce blog que de raconter son histoire.

Denis 1941

Denis Samuel (Photo personnelle)

Nous sommes entre 1942 et 1944. Beaucoup d’habitants de Saint Étienne ou de ses environs n’hésitent pas, devant les difficultés de ravitaillement, à aller dans l’Yssingelais en Haute-Loire pour acheter directement chez les paysans, les produits de la ferme.

Denis Samuel est à ce moment là père de 3 enfants en bas age (même 4 si on est en 1944). Il part un jour de bon matin en vélo Lire la suite

Bonjour tout le monde !

Depuis quelques temps, je ressens le besoin d’écrire modestement l’histoire de mes ancêtres. Ils étaient le plus souvent des gens simples : mineurs, métallurgistes, cloutiers, passementiers, laboureurs, journaliers, vignerons… mais je suis fier d’être leur descendant. Toutes ces histoires que m’ont transmis mes grands parents, parents, oncles et tantes, c’est maintenant à moi de les raconter à mes enfants, cousins et à tous ceux que ça pourra intéresser. Il y a quelques années, j’ai lu « Le monde retrouvé de Louis-François Pinagot sur les traces d’un inconnu 1798-1876 » d’Alain Corbin qui m’a donné envie de faire la même chose sur ma famille, plus précisément sur Claude Samuel (1833-1906). Mais voilà, tout le monde n’a pas le talent d’écrivain et je ne me suis pas lancé dans ce difficile travail. Puis plus récemment, j’ai découvert « La gazette des ancêtres » de Sophie Boudarel sur Facebook, son challenge AZ et son généathème. Le principe parait plus simple et après quelques temps de réflexion, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure.

J’ai réalisé mon premier arbre généalogique assez jeune, je devais avoir entre 12 et 15 ans mais c’est qu’en 1990 que je suis parti à l’assaut des mairies et archives départementales. Comme je l’indique dans mon sous-titre, mes recherches concernent essentiellement l’Ondaine et le sud de la Loire, la Haute-Loire et l’Allier.

J’aborderai aussi une discipline qui me tient à cœur : La psychogénéalogie.

C’est parti, bonne lecture à tous…